Des solutions existent !

A l'approche des grandes vacances, les abandons de chiens et de chats dans les refuges se multiplient. Ces abandons, souvent déguisés, sont aujourd'hui encore une réalité en Belgique. Afin de permettre à tous de gérer au mieux son animal pendant la période des départs en vacances, ce site propose de nombreuses solutions concrètes.

A propos

Vacances-sans-abandon est une campagne organisée et financée par le Conseil National de la Protection Animale.

Liens divers

Abandons & vacances

Une réalité pour les refuges en Belgique

Chaque année, plus de 60 000 chiens et chats sont recueillis par les refuges belges, soit environ 165 animaux par jour. C'est pendant les périodes des vacances que le nombre d'animaux accueillis est le plus important.

Aucune statistique fiable n'existe pour déterminer le nombre exact d'animaux abandonnés avant les départs en vacances. En effet, la plupart de ces abandons sont déguisés et les propriétaires invoquent d'autres motifs (le chien a mordu, le maître est décédé...). En outre, nombreux sont les chiens et chats qui sont tout simplement abandonnés sur la route ou en pleine campagne.

Pour les refuges, cette situation est difficile. En effet, si la réélle raison de l'abandon n'est pas connue, l'adoption de l'animal sera plus difficile et pourrait être faussée. Exemple : Monsieur Dupont abandonne son chien car il part en Espagne trois semaines. Il invoquera que le chien a mordu un enfant. Le refuge ne placera donc pas l'animal dans une famille avec enfants ou pourra même décider d'euthanasier le chien de Monsieur Dupont.

Il est donc crucial que dans tous les cas, le propriétaire de l'animal fasse la démarche de se présenter au refuge et invoque les raisons réélles de l'abandon, quelqu'en soit la nature.

Quelques statistiques de 2018

Animaux dans les refuges à Bruxelles

Chiens abandonnés/trouvés 19,2% Chats abandonnés/trouvés 24%
Chiens cédés par propriétaire 25,6% Chats cédés par propriétaire 13,2%
Chiens errants 4,2% Chats errants 12,9%
Chiens replacés/adoptés 29,4% Chats replacés/adoptés 28,4%
Chiens rendus aux maîtres 13,6% Chats rendus aux maîtres 1,7%
Chiens euthanasiés/décédés 8% Chats euthanasiés/décédés 19,8%

Animaux dans les refuges en Flandre

Chiens trouvés 49,7% Chats trouvés 75,8%
Chiens cédés par propriétaire 38,5% Chats cédés par propriétaire 17,7%
Chiens saisis 9,4% Chats saisis 2,1%
Chiens d'origine inconnue 2,3% Chats d'origine inconnue 4,4%
Chiens rendus aux maîtres 42,4% Chats rendus aux maîtres 4,3%
Chiens adoptés 54,9% Chats adoptés 80,9%
Chiens euthanasiés 2,1% Chats euthanasiés 8,7%
Chiens décédés 0,6% Chats décédés 6,1%

Animaux dans les refuges en Wallonie

Chiens cédés par propriétaire 43% Chats cédés par propriétaire 26%
Chiens saisis 3% Chats saisis 2%
Chiens errants 54% Chats errants 72%
Chiens rendus aux maîtres 62% Chats rendus aux maîtres 6%

Non rendus

Chiens adoptés 90% Chats adoptés 49%
Chiens euthanasiés 10% Chats euthanasiés 47%

Ces données sont issues des statistiques des services du bien-être animal de Bruxelles Environnement, SPW Wallonie Environnement et Departement Omgeving Vlaanderen..

Partir avec eux

Un choix possible et facilement réalisable

Pour beaucoup, partir en vacances avec son animal de compagnie est impensable. Pourtant, il existe une multitude de possibilités pour emmener son chien ou son chat avec soi.

A noter que les chats demandent un temps d'adaptation plus long que les chiens, il est donc préférable de ne pas partir avec votre chat si vous effectuez un voyage court (moins de 15 jours).

Enfin, n'oubliez pas que si vos vacances devront peut-être connaître quelques aménagements (trajet, location,...), partir avec votre animal de compagnie rendra votre séjour encore plus agréable.

Avant de partir

Une visite chez le vétérinaire vous sera précieuse. C'est l'occasion de faire un bilan santé, de pratiquer les vaccinations indispensables et obligatoires (anti-rabbique notamment), de prévoir un traitement contre les parasites (tiques et puces), de mettre son carnet vétérinaire / passeport à jour. Le vétérinaire connaît également les différentes réglementations. En outre, en fonction de l'âge et de l'état de santé de votre animal, il vous donnera tous les conseils nécessaires pour que vos vacances et celles de votre animal soient réussies.

Si vous quittez la Belgique, pensez à consulter l'Ambassade ou le Consulat du pays dans lequel vous comptez vous rendre, qui pourra vous fournir un maximum d'informations.

Enfin, pensez aussi à le faire identifier par une puce électronique (obligation légale depuis 1998). Ajoutez aussi à son collier un petit tube en plastique ou en métal dans lequel vous aurez glissé un papier mentionnant votre nom ainsi que l'adresse de votre lieu de séjour.

Le trajet

La voiture familiale est certainement le moyen le plus pratique pour transporter votre chien ou votre chat. S'il s'agit d'un chat, laissez-le dans son panier / cage de transport. Le chien, quant à lui,sera installé à l'arrière, attaché ou derrière un filet ou une barrière métallique, si le véhicule s'y prête. S'il est nerveux ou s'il a le mal des transports, renseignez-vous auprès de votre vétérinaire qui vous prescrira un tranquillisant ou un anti-nausée.
Ne laissez jamais les animaux dans une voiture en plein soleil, même avec les fenêtres légèrement ouvertes! Ils risquent d'attraper un dangereux coup de chaleur. Laissez toujours le véhicule à l'ombre ou mieux encore, ne le laissez pas dans la voiture par un temps chaud. Faites également des poses régulières pendant lesquelles le chien pourra se dégourdir.

En train, le chat voyagera dans un panier d'osier (plus aéré) ou dans une cage de transport. Le chien, tenu en laisse, n'a droit au compartiment que si personne ne s'y oppose. La muselière est en principe obligatoire, mais rarement exigée. Par prudence, mettez-en une dans vos bagages, surtout si vous allez à l'étranger. Evitez de mettre un chien dans un fourgon à bagages. Dure épreuve! Mieux vaut voyager avec lui dans le couloir. Si votre chien est de grande taille et qu'il prend la place d'une personne, un supplément vous sera demandé.

En avion, seuls les petits animaux ont droit à la cabine après accord du commandant de bord. Afin d'être sûr, mieux vaut vous renseigner auprès de la compagnie aérienne quelque temps avant votre départ. Les autres animaux voyagent dans des containers spéciaux, placés dans la soute à bagages. Un bon neuroleptique avant le départ est nécessaire car ce mode de transport peut être traumatisant pour l'animal.

Les frontières

Ne vous aventurez pas à l'étranger sans avoir pris la précaution de demander quelles sont les conditions d'entrée des animaux, en contactant l'Ambassade ou le Consulat :

  • durée de la quarantaine (si applicable);
  • contrôles sanitaires;
  • papiers indispensables.

Pensez aux vaccins à temps: la vaccination antirabique, exigée par de nombreux pays, est obligatoire pour le retour en Belgique. Elle doit dater de plus d'un mois et de moins d'un an pour certains pays. Le rappel sera fait avant la date de péremption du dernier certificat. Son passeport européen est également indispensable pour franchir les frontières.

L'hébergement

Pour les hôtels, consultez avant de partir le Guide des Animaux en Voyage, le Guide Klébert ou le Michelin. On y donne la liste des établissements ouverts aux animaux. N'envahissez pas le hall d'un hôtel avec un chien, chat et enfants. Vous avez peu de chances d'y trouver une chambre. Soyez diplomate, partez en éclaireur, demandez à voir l'hôtelier et sachez être persuasif: votre chien est doux, propre et silencieux.

Concernant les locations, la plupart des annonces mentionnent si un animal de compagnie est accepté ou non. Toutefois, rappelons que l'interdiction d'un animal de compagnie dans une location saisonnière est illégale dans de nombreux pays. N'hésitez pas à contacter tout de même un propriétaire refusant la présence d'animaux, une discussion permettra dans de bon nombre de cas de le faire changer d'avis. Proposez éventuellement d'augmenter la garantie locative.

Enfin, sachez que la plupart des campings acceptent les animaux de compagnie à condition qu'ils soient vaccinés, tatoués/pucés et tenus en laisse.

Conseils pratiques

N'effectuez pas de trop grandes promenades si vous partez dans un pays chaud. Evitez de sortir le chien entre 14h et 16h.

Ne nourrissez pas votre animal dans les heures précédant le départ.

Certaines assurances prennent également en charge les frais vétérinaires à l'étranger, les soins de votre animal, voire son rapatriement en cas de problèmes graves.

Prévoyez une trousse de pharmacie également pour votre animal.

Renseignez-vous avant votre départ sur les cabinets vétérinaires proches de votre lieu de séjour et prenez avec vous leur coordonnées.

En savoir plus

De nombreux sites Internet abordent la question des départs en vacances avec l'animal de compagnie. Privilégiez toujours l'information et le contact avec les autorités locales / Ambassades / Consulats et avec votre vétérinaire.

L'article de la Chaine Bleue Mondiale

Divers sites web

Partir sans eux

Plusieurs solutions existent, quelque soit votre budget

Si pour diverses raisons, vous désirez ne pas prendre votre animal avec vous pendant vos vacances, sachez que de nombreuses solutions existent.

Quelque soit votre choix, soyez prévoyants et réalisez les diverses démarches le plus tôt possible.

De manière générale, assurez-vous également que votre solution est correcte et adaptée à votre animal et n'hésitez pas à explorer plusieurs pistes avant de choisir et consultez l'avis des utilisateurs / clients.

Enfin, pensez à laisser, outre vos coordonnées, celles d'un proche qui reste en Belgique pour toute urgence. Transmettez également toujours le numéro de téléphone de votre vétérinaire.

La pension

Placer son animal en pension peut sembler pénible, voir cruele pour votre animal. Toutefois, les bonnes pensions sont gérées par du personnel qualifié et l'hébergement y est généralement de qualité. Dans la majorité des cas, l'animal s'adaptera assez rapidement et avec des soins adéquats, il ne souffrira aucunement de son placement provisoire. Ceci est d'autant plus vrai si vous posséder plusieurs animaux et qu'ils ont la possibilité d'occuper le même enclos. N'oubliez pas non plus que de nombreuses pensions offrent plus qu'une petite cage : terrain extérieur, promenades, chauffage, climatisation...

Pour savoir si la pension convient à votre animal et à vos attentes, plusieurs éléments sont à prendre en considération :

  • une pension de qualité doit pouvoir se visiter sans rendez-vous;
  • les enclos doivent être propres et spacieux;
  • l'alimentation doit être de qualité;
  • le comportement du soigneur ou du gérant à l'égard des animaux est très important;
  • un établissement sérieux vous demandera les particularités de votre animal et ses besoins;
  • la pension doit être agréée par le SPF Bien-être animal (le document est affiché à l'accueil).

Les bons établissements sont rapidement complets. Veillez donc à vous y prendre à temps. N'hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire concernant le choix d'une pension et ne vous limitez pas aux pensions à proximité de votre domicile dans votre choix.

Le coût d'une pension varie généralement de 12 à 18 euros pour un chien et de 7 à 15 euros pour un chat, par jour. Pour les longues périodes,certains appliquent des tarifs spéciaux. Plusieurs pensions proposent également d'autres services : prise et de reprise à domicile, toilettage, enclos de luxe avec webcam,...

Enfin, pensez à apporter panier, jouet, couverture... lorsque vous déposez votre animal en pension.

La garde animalière privée

Solution alternative à la pension, la garde animalière privée convient particulièrement bien aux animaux plus sensibles. Le principe est simple, votre animal est hébergé en famille, au domicile de la personne assurant sa garde.

Si la garde animalière a de nombreux atouts, il faut savoir que dans la plupart des cas, seuls les chiens sociaux, qui s'entendent avec les autres chiens, seront acceptés.

Il faut être particulièrement vigilant quant au choix de la garde animalière. En effet, ce type d'hébergement est récent et n'offre pas toutes les garanties qu'offre une pension en termes de responsabilité, de légalité et qualifications requises pour la garde d'un animale.

Le coût est généralement plus bas que celui d'une pension. Comptez entre 7 et 15 euros pour un animal. Certains offrent même ce service gratuitement.

La recherche d'une garde animalière passe par Internet. De nombreux sites proposent ce type d'annonce. Vous pourrez également en trouver dans les petites annonces diffusées dans les grandes surfaces.

Le dog/cat sitting

Quelqu'un (étudiant, personne âgée, inactif,...) peut, pendant votre absence, venir occuper votre logement et prendre soin de vos animaux. C'est une formule efficace. Vous partez en toute tranquillité et votre "pet sitter" profite d'un séjour bon marché.

Cette solution est probablement la meilleure si vous disposez d'une personne de confiance : votre animal gardera ses habitudes et ne sera pas perturbé par un placement dans un autre type d'hébergement. Veuillez toutefois à bien vous renseigner au préalable et à demander les références des clients. Tout organisme ou personne sérieuse n'hésitera pas à vous les communiquer.

Le coût est généralement très bas. En effet, l'occupation de votre logement entre en ligne de compte dans le prix demandé. La personne assurant la garde de votre animal bénéficie elle aussi de "vacances". Certains proposent même ce service gratuitement. Le tarif moyen varie de 5 à 10 euros par jour.

Pour trouver la perle rare, adressez-vous d'abord à vos proches et connaissances, ensuite à votre vétérinaire puis consultez les annonces diffusées sur Internet ou dans les supermarchés.

Les proches

C'est LA solution idéale. Faire appel à un proche pour la garde de votre animal permet de partir en toute confiance. En outre, cette solution est généralement gratuite.

Détail important, assurez-vous que la personne est en mesure de s'occuper correctement d'un animal. N'hésitez donc pas à lui laisser une checklist et à la mettre en contact plusieurs fois avec votre animal avant votre départ, afin qu'ils fassent connaissance.

Annuaires

Pensions

Annuaires divers et petites annonces animalières

Vacances Sans Abandon est une campagne réalisée et financée par le Conseil National de la Protection Animale.

Regroupant une trentaine d'associations et de refuges actifs dans le bien-être animal en Belgique, le CNPA a pour objectif de trouver des solutions et d'apporter des améliorations au sort des animaux.

Si vous désirez nous contacter pour recevoir des affiches, des informations sur le campagne ou sur le CNPA :

CNPA ASBL
Consulter le site internetEnvoyer un e-mail

Hoofdzetel Visélaan 39 – 1170 Brussel – Tel : 02/673 52 30
cnpa.nrdb@bwk-cbm.be

fr_FRFrançais